My Son

Le sanctuaire de My Son à 30 kilomètres de Hoi An, est l’un des lieux les plus importants de l’ancien royaume Champa. Le voile qui a couvert ces lieux durant près d’un demi-millénaire (ce royaume s’est “éteint” à la fin du XVème siècle) a été levé grâce aux études des scientifiques français de l’Ecole française d’Extrême Orient.

My Son était autrefois un centre culturel et religieux, ainsi que le lieu de sépulture de rois et de moines. Le site qui comprend environ 70 ouvrages architecturaux de briques et de pierres au cœur d’une nature solennelle. L’architecture reflète l’influence culturelle de l’Inde. La plupart des tours possèdent un toit pyramidal censé représenter le mont Meru, demeure des dieux du panthéon hindou. La tour principale (Kalan) est entourée de tours plus basses, toutes orientée à l’Est pour recevoir la lumière du soleil. 

My-Son-vn

L’espace de My Son reflète la profondeur et la sévérité de la montagne, colorée par la spiritualité. Vus du sommet de la montagne de Mhadravata à 730 mètres d’altitude, des tours resplendissent comme des flambeaux au milieu de la forêt. Le ruisseau miraculeux coulant dans la vallée forme un système écologique divers avec de différentes espèces ayant la valeur scientifique.

En raison du temps et de la guerre, My Son a été énormément endommagé, mais il joue toujours un rôle extrêmement important dans le système des patrimoines historiques, culturels, architecturel du monde. Il est bien estimé comme d’autres vestiges célèbres dans la région comme Angkor (Cambodge), Pagan (Myanmar) ou Borobudur (Indonésie). En 1999, le sanctuaire de My Son est inscrit dans la liste des patrimoines mondiaux par l’UNESCO.

  • Facebook
  • Google Plus
  • WordPress
  • Disqus

0 Comments

Leave A Reply





";