Tung lamaow des Cham – trait marquant de la cuisine vietnamienne

Tung lamaow des Cham – trait marquant de la cuisine vietnamienne

Chau Doc (An Giang) est bien connu pour la montagne de Sam, le temple de Ba Chua Xu… et aussi pour une spécialité originale des Cham : tung lamaow.

Cham islam« Tung lamaow » signifie des tripes de bœuf dans la langue des Cham, les Vietnamiens à Chau Doc l’appellent « tung lo mo ». Des Cham Islam à Chau Doc ne mangent pas le porc, ils donc utilisent le bœuf pour les repas dans la vie quotidienne ainsi que dans les fêtes religieuses.
Entrant dans la résidence des Cham à Chau Doc, les touristes trouvent souvent dans la cour des cordes rouges suspendues aux perches. Il s’agit du « tung lamaow » célèbre des Cham. Ce plat est divisé en deux types : aigre et non aigre. Le premier type est ajouté du riz pour former la saveur aigre, il est donc un trait très différent de la cuisine vietnamienne.

filleQuand le soleil se lève, les mères Cham vont au marché pour acheter des pièces de bœuf fraises, puis les hachent et mélangent avec de la graisse de bœuf. Ensuite, on y ajoute des condiments nécessaires : poivre, glutamate de sodium, sucre et quelques condiments secrets des Cham. Et on farcit des tripes de bœuf séchées au soleil pendant un jour avec ce mélange.
Dès le matin, des bruits animés et des rires des familles préparant le « tung lamaow » retentissent dans tout le village. Le soir, tous les membres de famille se réunissent autour du feu, grillent le « tung lamaow » en bavardant. C’est la vie tranquille des habitants doux de la région de fleuve Mékong.

tung lo moDe petits morceaux de « tung lamaow » sont mis sur le gril, le parfum séduisant du bœuf grillé irradie dans l’espace. Des morceaux immergés dans la sauce de soja vous apportent une saveur étrangère. Le parfum du bœuf grillé, la saveur grasse, aigre, sucrée, salée, piquante… forment l’attraction du plat. Des Viet et des Khmer vivant dans la région sont aussi attirés par ce plat. Une fois que les touristes le goûtent, ils ne l’oublient jamais. Une saveur bizarre mais séduisante.
Après le repas avec la spécialité de « tung lamaow », les touristes peuvent prendre un verre d’eau de palmier à sucre, une boisson typique qu’on ne peut pas trouver dans d’autres régions. La pulpe de palmier à sucre est hachée en petits morceaux, mis dans le verre avec du sucre et de la glace. Le parfum doux et naturel de la boisson rend les touristes agréables.
Aujourd’hui, le « tung lamaow » a franchi les limites de la région de Chau Doc et devient un plat préféré à Saigon. Si vous s’intéressez à la cuisine vietnamienne et aimez la découvrir, n’oubliez pas cette spécialité typique des Cham.

Thuy Linh

  • Facebook
  • Google Plus
  • WordPress
  • Disqus

0 Comments

Leave A Reply





";