Plats de nuit – Trait typique de Hanoï

Plats de nuit – Trait typique de Hanoï

Des plats de nuit apparaissent dans les rues de Hanoï pendant toute l’année. L’espace est toujours couverte par l’odeur séduisante des plats simples mais attrayants, ce qui forme une beauté très originale de la capitale.

Cuisine de nuitSi le matin de Hanoï séduit les touristes avec des traits poétiques et romantiques, la nuit possède sa propre attraction. Les Hanoïens connaissent des cadeaux de nuit depuis longtemps et les cris des marchands ambulants deviennent une image familière de cette ville.
S’il y a des dizaines ans, des cadeaux de nuit ne se sont ressemblé qu’autour du lac de Hoan Kiem, aujourd’hui, on peut les trouver partout, dans tous les coins et recoins de la capitale. Quand le froid de l’hiver arrive, des auberges sous la lumière jaune du feu sont des destinations idéales pour les habitants, surtout pour les groupes de jeunes.

AubergeQuels simples plats ! Ces plats sont des morceaux indispensables du tableau de cuisine de Hanoï. Des plats les plus appréciés sont des plats chauds comme : bâtons frits, beignets, gâteaux frits… Des gâteaux se gonflent, portent une robe jaune et flottent sur la poêle d’huile bouillie. Un fourneau, certains sièges et quelques journaux, c’est suffisant pour former une auberge. Les convives se réunissent autour du feu, réchauffent leurs mains et goûtent des maïs et patates grillés. Tiède. Tranquille. Et joyeux.
Arrivant au marché de Dong Xuan, on rencontrera des paniers de fruits de mer émettant de la vapeur. S’asseoir au ras du sol et décortiquer des crabes ou des crevettes vous apporteront une expérience très intéressante.
Pour les Hanoïens, le gâteau frit, ou le banh goi en vietnamien, est le meilleur choix en hiver. La croûte est la partie fine, jaune et croquante ; la garniture est le mariage de différents ingrédients : porc haché, saucisse à la chinoise, champignons noirs, champignons parfumés, vermicelles ; le bol de sauce saumure sont bien préparé, tous forment un plat séduisant qui attirent n’importe quel convive, voire les plus difficiles.

ColporteurL’hiver vient avec le vent froid comme un appel à la cuisine de rue. Se tapir sous la véranda pour inspirer le parfum des maïs grillés ou gémir légèrement de saveur piquant de la pimentade sur des croustades farcies sera des moments tièdes dans le froid de l’hiver.
Le parfum de la nuit de Hanoï n’est pas le parfum artificiel mais l’odeur claire et propre de la nature. Le ciel et la terre offrent aux Hanoïens des cadeaux simples mais irrésistibles. Une odeur, une inspiration et une attraction très typique de la capitale.

Linh Nguyen

  • Facebook
  • Google Plus
  • WordPress
  • Disqus

0 Comments

Leave A Reply





";