Pho – spécialité vietnamienne dans la revue célèbre des Etats-Unis

Pho – spécialité vietnamienne dans la revue célèbre des Etats-Unis

Récemment, la revue des affaires célèbre des Etat-Unis Wall Street Journal a publié un article pour vanter le pho du Vietnam. Dans l’article, l’auteur donne plusieurs comparaisons et remarques intéressantes sur le pho – une spécialité à ne pas rater pour chaque voyage au Vietnam.

Pho HNQuand l’avion atterrit à la capitale d’Hanoï, j’entre dans une boutique au bord de la rue avec une tête fatiguée après le long vol. L’arôme pénétrant me séduit. Je suis ici où se passe le mariage entre les cultures orientale et occidentale – Hanoï, capitale de mille ans de culture du Vietnam.
« Mangez-le tout de suite ! », la serveuse parle avec moi avec des signes de la main. Elle est sévère comme un général (juste ma comparaison plaisante). En fait, elle ne montre que son intérêt pour un client qui a l’air fatigué.

PhoLe bol de pho reste devant moi – le plat de marque du Vietnam semble simple : des nouilles blanches nagent dans le bol de bouillon, des escalopes de bœuf minces répandues sur la surface. Le pho est servi avec une assiette de légumes frais bien décorée : coriandres, germes de haricot, morceaux de citron, piments…
Le pho, je le goûte plusieurs fois. Il s’agit toujours un plat spécial pour moi. Depuis la première fois je le mangeais aux Etats-Unis, j’ai su que je ne l’oubliais jamais. Je ne peux pas décrire la saveur du pho car il est trop complexe et profond. Pour avoir ce bol de pho sur la table, le chef a préparé de différents ingrédients il y a des heures.
L’origine du pho est une question mystérieuse. Certains disent qu’il est un plat métis français, certains autres croient qu’il vient de Chine tandis beaucoup de gens affirment qu’il est à Nam Dinh. Malgré des hypothèses posées, pour le Vietnamien, le pho est toujours l’âme de la cuisine hanoïenne.

anh phoDans cette ville peuplée, quand le soleil se lève, les rues deviennent trépidantes, quand le soleil se couche, tout le monde rentre chez soi et jusqu’à minuit, une espace calme tombe. Je vois souvent des marchands ambulants faisant du vélo avec des paniers pleins de citrons, de piments ou d’ails…Je vois aussi  des boutiques de pho accueillant des clients du matin à la nuit. Le pho est peut-être un plat populaire qu’on peut manger tous les jours sans dégoût (d’apès moi).
« Le pho est le cadeau spécial d’Hanoï » – a écrit Thach Lam, un écrivain célèbre vietnamien. Cette réalité ne change pas. Il est la spécialité d’Hanoï car le Pho d’Hanoï apporte une saveur typique et spéciale qu’on ne trouve pas dans d’autres régions.

Chinh Nguyen

  • Facebook
  • Google Plus
  • WordPress
  • Disqus

0 Comments

Leave A Reply





";