Parfum de la coriandre: Appel du printemps !

Parfum de la coriandre: Appel du printemps !

Comme le signal du printemps, sur de vieux vélos, des gerbes de coriandre verte irradient un parfum léger qui s’insinue dans tous les coins et recoins. Le printemps arrive !

Hoa muiDes  derniers jours de l’année, outre le rose des fleurs de pêcher et le jaune brillant des kumquats, de petites fleurs de coriandre apparaissent dans toutes les rues. Ce type d’herbe est comparé avec une fille mince qui se caractérise par le parfum léger dès la naissance. C’est son parfum qui forme son sens d’existence : Coriandre avec un parfum libre.
L’odeur des fleurs, l’odeur des alluvions, l’odeur des feuilles et fleurs de coriandre réveillent tous les sens de l’homme. Il s’agit du parfum du delta du Nord Vietnam, de la civilisation des rizières du delta de fleuve Rouge et des villages qui préservent bien leurs us et coutumes.
Depuis longtemps, se laver dans l’eau de coriandre lors du dernier jour de l’année est une belle coutume du Vietnamien quand le Tet arrive. Pour beaucoup de personnes, l’eau parfumée leur permet de nettoyer toutes les tristesses, les inquiétudes et les malchances de l’année passée.
Autrefois, la coriandre ne sont pas été cultivée pendant toute l’année comme aujourd’hui. On ne la cultivait qu’en hiver. Quand le vent froid commençait à siffler, on a pioché la terre pour avoir des planches de terre meuble et semé sur ces planches de petits grains.

TetAprès la rencontre avec la terre uligineuse, des bourgeons s’élançaient et écartaient deux petites feuilles minces. La jeune coriandre de développait rapidement avec plus de feuilles. Les paysans ont arraché des coriandres et les ont vendues dans tous les marchés. Dans le froid de l’hiver, des soupes devenaient plus attrayantes avec des pièces de coriandre. Grâce au parfum simple mais séduisant, les bols de soupe étaient des appels irrésistibles.
Se laver dans l’eau de coriandre est considéré comme un rite indispensable pour les Vietnamiens. Après avoir rangé et nettoyé la maison, le Vietnam veut aussi un corps propre et parfumé. Des poussières s’écoulent et l’âme est aussi lavée. Le corps et l’esprit seront tranquilles, parfumés et paisible dans l’odeur de coriandre.
Le Tet tradition du Cheval approche dans le froid, dans le rose, dans les chansons, dans l’animation des habitants préparant le Tet et surtout dans le parfum des feuilles de coriandre.

Vietnam Original Travel

  • Facebook
  • Google Plus
  • WordPress
  • Disqus

0 Comments

Leave A Reply





";