Laver la figure de Bouddha à la pagode de Mahamuni

Laver la figure de Bouddha à la pagode de Mahamuni

Notre première impression après le premier jour du voyage au Myanmar est la tranquillité du pays. La vie à Mandalay reste toujours calme tandis que le sport est maintenant le sujet le plus tempétueux au Myanmar.

pagode-voyage au MyanmarMandalay se situe au Centre du Myanmar, au bord de la rivière d’Ayeyawadi. Sortant de la chambre, nous sommes entourés de bruits, de chaleur et de suffocation. Pourtant, cette ville cache plusieurs reliques du Myanmar, pays mystérieux sous les yeux des touristes. La ville abrite le monastère de Shwenandaw où se trouvent des sculptures en bois sophistiquées, la pagode de Kuthodaw qui réserve le plus grand ensemble des écritures bouddhistes avec 729 « pages » gravés sur le marbre, le palais royal – symbole du pouvoir, le pont en bois de U-ben, le monastère bouddhiste à Amrapura, la tour de Mingun et surtout la pagode de Mahamuni  avec le bouddha portant le manteau royal et le chapeau.
Il s’agit du bouddha avec une forme étrangère. Bouddha-zen, visage rond, longues oreilles avec boucles, chapeau sur tête et manteau royal sur corps. La statue en cuivre mesure 1,8 m de haut et pèse 6,5 tonnes. Elle est mise dans une tour avec trois passages. Du plafond aux murs et à la statue, tous émettent des lumières brillantes.
Des millions de bouddhistes y arrivent et offrent des lames d’or, ce qui rend la statue plus épais, environ 15 cm. Le numéro étonne tous les touristes.

bouddhaAu Myanmar, les femmes ne peuvent que s’agenouiller, s’asseoir ou se tenir debout à 30 m de la statue. La zone près du bouddha est consacrée aux hommes. Cependant, les femmes achètent beaucoup d’or et donc, il y a toujours certaines personnes les aidant à sertir des lames d’or.
Nous continuons notre voyage au Myanmar en arrivant à Yangon. Après quelques jours à la capitale, on revient à Mandalay, mais avec un but important. Nous nous rendons à la pagode à 4 heures pour participer au rite de « laver la figure du bouddha », un rite original se produisant chaque jour.
La lumière brillante de la statue déchire le brouillard et le froid. Tout le monde se réunit et les moines commencent des rites compliqués que nous ne comprenons pas. Avec l’aide de 10 jeunes moines et hommes dans l’habit blanc, on couvre le corps du bouddha des étoffes jaunes. Une écoperche est élevée à hauteur du visage du bouddha. De l’eau est contenue dans des vases en métal. Le moine vénérable fait jaillir de l’eau sur la figure du bouddha et l’essuie soigneusement, du front aux yeux et au nez. Pour les lèvres, un balai doux est utilisé.

finalLes murmures des bouddhistes nous aident à oublier le froid du matin. Ce rite apparaît depuis que le bouddha est établi et il est réalisé par le moine le plus important de la communauté bouddhiste de Mandalay.
Pour finir le rite, le moine sèche le visage du bouddha par un éventail tandis que les hommes approchent et s’agenouillent. Au pied du Bouddha, tout devient tranquille et paisible. Dans la rue, les moines commencent à faire l’aumône tôt le matin…

Hoa Nguyen

  • Facebook
  • Google Plus
  • WordPress
  • Disqus

0 Comments

Leave A Reply





";