Hoi An

L’ancienne cité de Hoi An, située sur la rivière Thu Bon à 30 km au sud de Danang est autrefois connue avec le nom de Faifoo par des commerçants venant du Japon, de Chine, du Portugal, d’Italie, etc. En ce temps là, ce port de commerce était prospère et est devenu le centre commercial le plus grand de l’Asie du sud-est. C’est ici que le temps s’est arrêté pendant plusieurs décennies pour apporter aux visiteurs des émotions inoubliables.

Aujourd’hui, les touristes consacrent beaucoup de temps non seulement pour découvrir l’honnêteté des habitants locaux mais encore pour admirer l’ancienne beauté et la tranquillité des toits recouverts de mousse ou des motifs délicates de plus de 300 ans. 

Entrant dans l’ancien quartier, vous serez surpris d’un monde isolé, loin du courant et de la destruction du temps. Il n’y a pas de cri du moteur des voitures et des mobylettes ni de panneau publicitaire de différentes couleurs. Tout recule. L’espace et le temps se reposent dans le quartier. Les piétons ont tout loisir de d’arpenter les rues étroites bordées de maisons construites par des commerçants chinois.

Hoian-vn

Des maisons au bois noir et très dur (le jaquier) mériteront votre attention. N’hésitez pas à entrer à l’intérieur quand vous y êtes invités, souvent par des personnes âgées qui ne vous demanderont qu’un peu de votre temps, et quelques échanges en Français. Les maisons aux façades colorées de jaune et aux volets turquoise se reflètent dans la rivière. 

Depuis 1999, l’ancienne cité de Hoi An est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco avec 1360 ouvrages, y compris : 1068 maisons, 19 pagodes, 43 temples, 23 maisons communes, 38 maisons de culte, 5 siège sociaux, 11 puits, 1 pont, 44 tombes.

L’un des monuments les plus intéressants est le pont Japonais couvert, construit en 1593 pour relier les communautés Chinoises et Japonaises. Chaque extrémité du pont est gardée par un couple de chien et de singe. Il est couvert par un toit courbe avec de nombreux motifs délicats. Outre le but de circulation, le pont est construit pour chasser des monstres d’eau et pour protéger la cité. Le pont Japonais est un bien inestimable qui est choisi comme le symbole de Hoi An.

Liée à la naissance et au développement de l’ancien port commercial de Hoi An, Cu Lao Cham est un vestige historique qui joue un rôle important. L’île de Cham est constituée d’un ensemble des îlots. L’archipel a été reconnu réserve biosphère par l’UNESCO pour sa diversité des espèces marines: coraux, mollusques, crustacés et algues. De plus, on y a aussi trouvé des traces des cultures de Sa Huynh, Champa et Dai Viet avec des monuments de centaines d’âge construits par des Chams et des Vietnamiens.

  • Facebook
  • Google Plus
  • WordPress
  • Disqus

0 Comments

Leave A Reply





";