Hai Phong

Hai Phong est situé au nord- est du delta Bac Bo (Golf du Tonkin), Hai Phong occupe la rive droite de la rivière Cam, artère fluviale très animée. 16 cours d’eau traversent cette ville, dont le plus célèbre est le Bach Dang, fleuve immortalisé par la victoire retentissante, en 938 par Ngo Quyen sue l’imposante escadre chinoise des Han du Sud. Principal port et premier centre industriel du Vietnam, Hai Phong est une création de la colonisation française (1874).

Etant le principal port et premier centre industriel ainsi que le grand centre touristique du Vietnam, Hai Phong connaît des plages sinueuses, des villégiatures et des centres de loisirs célèbres avec des œuvres conformant aux normes internationales.

haiphong-vn

La plage de Do Son, avec des montagnes grandioses et des forêts tranquilles, se trouve à 22 km de la ville de Hai Phong. En arrivant à Do Son, les touristes peuvent visiter la résidence de Bao Dai – le dernier empereur de la dynastie des Nguyên, la villégiature de Hon Dau, le casino de Do Son, etc.

Situé dans le district de Cat Ba, l’archipel de Cat Ba – le plus précieux du tourisme de Hai Phong et la plus grande ville de la baie d’Ha Long – se ressemble à une forteresse imprenable et sauvage quand on l’aborde en bateau. Il comprend environ 366 îles et îlots. L’île principale de Cat Ba est connue pour ses forêts tropicales primaires qui abritent de nombreuses espèces animales et végétales précieuses, des grottes calcaires cachant des mystères, des plages naturelles, des eaux calmes dans des îlots de roches, des ruisseaux coulant à la montagne. Cat Ba est la jonction entre la forêt et la mer, ces dernières se tourbillonnent pour créer un paysage unique.

La cuisine est aussi un élément qui contribue à la gloire de la « ville des flamboyants ». On peut trouver facilement le banh da cua (soupe de nouilles au crabe) ou le banh mi cay (baguette piquante) à la capitale de Hanoï, mais pour déguster les meilleurs, il faut les chercher à Hai Phong. Ce ne sont pas des plats de luxe, inversement, il ne s’agit que des plats de rue, très populaires et ne pas chers. Le banh da cua est une belle image de gastronomie coloré habilement : marron-rose de la masse d’hépatopancréas des crabes, vert des hachis à lolot, jaune des oignons frits, vert des herbes parfumées et brun des nouilles. Plus simple que le banh da cua, le banh mi cay  comprend seulement du pâté et de la pimentade, simple mais assez pour qu’on n’oublie jamais.

 
  • Facebook
  • Google Plus
  • WordPress
  • Disqus

0 Comments

Leave A Reply





";