Cao Bang

Cao Bang, une province montagnarde du Nord au Vietnam, partage ses frontières avec la Chine au nord, les provinces de Bac Kan et Lang Son au sud, Ha Giang et Tuyen Quang à l’ouest. La température est la plus élevée en mai, et la plus froide en janvier. La température moyenne est de 25-28ºC dans l’été et de 16-17ºC dans l’hiver.

Cao Bang abrite de nombreuses ethnies minoritaires comme les Tay, les Nung, les Dao, les Lo Lo, etc. dont les Tay représentent la plupart de la population. Ils ont leur propre langue et bien gardent leur culture traditionnelle.

La chute de Ban Gioc est le site touristique le plus célèbre de Cao Bang. Il fait partie des chutes les plus vastes du monde avec une beauté sauvage et grandiose. A la hauteur de 30 mètres, de grands cours d’eau tombent comme des bandes de soie blanches. En particulier, quand il fait du soleil, la vapeur forme l’arc en ciel scintillant, le paysage se ressemble au paradis. Au pied de la chute, la surface de la rivière est plate comme le miroir. Sur les rives de la rivière, des forêts vertes sont colorées par des grappes d’orchidées, des buffles et des vaches dégustent des herbes, tout rend le paysage plus vivant et plus séduisant.

Caobang-vn

A 3 km de la chute de Ban Gioc, c’est la grotte de Nguom Ngao sauvage, attrayante et magique. Des stalactites qui pendent forment de différentes formes stimulent la curiosité des visiteurs. En langue des Tay, Nguom Ngao signifie la « grotte des tigres ». Les habitants locaux disent qu’avant, il y avait beaucoup de tigres dans cette grotte, ils prenaient souvent des animaux élevés par les habitants. Ces derniers ont décidé de tuer tous les tigres, depuis lors, leur vie était tranquille.

Le lac de Thang Hen est aussi un paysage romantique célèbre de Cao Bang. Le lac est vert comme un jade qui s’étend jusqu’à la perte de vue. Il se replie dans la forêt primaire, de grands arbres se mirent dans l’eau. Pour découvrir le lac, on peut prendre des bateaux et flotte au long du lac.

Outre de beaux paysages, Cao Bang a également des sites historiques célèbres. Situé à 3 km la frontière chinoise, la grotte de Pac Bo et ses environs revêtaient un caractère sacré pour les révolutionnaires vietnamiens. Le 28 janvier 1941, après trente ans d’exile, Ho Chi Minh est revenu au Vietnam pour mener à bien la révolution, planifiée depuis longtemps. Il a vécu près de quatre ans dans cette grotte, proche de la frontière chinoise. Cette cachette lui aurait permis une fuite rapide hors du pays au cas où les soldats français auraient tenté de l’arrêter. Ho Chi Minh a baptisé le ruisseau qui coulait devant sa grotte ‘’le Lénine’’ et un mont voisin ‘’le pic Karl Marx’’. Il attendait ici la fin de la Seconde guerre mondiale tout en écrivant des poèmes. 

  • Facebook
  • Google Plus
  • WordPress
  • Disqus

0 Comments

Leave A Reply





";